concilier ses loisirs avec l'écologie

Comment concilier ses loisirs avec l’écologie ?

On voit parfois l’écologie comme un mode de vie extrêmement contraignant. Les injonctions nous poussent a vouloir en faire toujours plus, on culpabilise de ne pouvoir concilier ses loisirs avec l’écologie et on finit par laisser tomber. Pourtant, toute la responsabilité du désastre environnemental ne repose pas sur les épaules d’une poignée d’entre nous. J’ai pris le parti personnellement de ne pas culpabiliser pour ce que je ne peux pas faire, de tendre vers un idéal sans m’imposer quoique ce soit et surtout sans sacrifier mon bien être.

C’est de ça dont je vais vous parler aujourd’hui, de la manière dont j’ai concilié certains de mes centres d’intérêts avec l’écologie, en ayant conscience que ce n’est pas parfait, en essayant de faire mieux mais sans me priver non plus d’activités que j’aime. Un petit article personnel pour vous aider à DE-CUL-PA-BI-LI-SER. Voici donc mes petites astuces afin de concilier mes loisirs avec l’écologie. On va parler livres, voyages, loisirs créatifs, sport.

1 – Faire le tri dans les livres

Parmi les objets que j’emmagasine, on retrouve les livres. J’ai donc décidé de faire un grand tri dans mes bouquins lorsque j’ai emménagé avec Monsieur. Depuis toute gamine, je chinais dans les marchés aux puces pour acheter tout un tas de bouquins d’occasion et satisfaire ma soif. Autant dire que j’en avais amassé un sacré paquet. J’ai cherché des astuces pour désencombrer. Parce qu’avant d’acheter, il faut peut être se débarrasser et repenser sa consommation !

Dons de livres

Il existe plein d’endroits où l’on peut donner ses livres : associations, maisons de retraite, bibliothèque, Emmaus, boite à livre. Pour ma part, j’ai vidé les trois quarts des cartons pour les donner à Emmaus. Il s’agissait de livres que je n’allais jamais ouvrir ou rouvrir, des genres littéraires qui me plaisaient un temps mais qui ne m’intéressaient plus, des bouquins offerts, des livres que j’avais eu en cartons complets dans les vides greniers sans vraiment faire le tri dedans, des romans de gare, des romans feel good pour ado et j’en passe. J’en ai donné quelques sacs à ma belle-sœur qui est bibliothécaire. Ils font une braderie tous les ans avec ces bouquins récupérés ce qui leur permet d’acheter ensuite d’autres ouvrages. Ça peut être intéressant de vous renseigner auprès des bibliothèques alentours 😊 

Je trouve le concept de boite à livre génial mais je n’arrive pas personnellement à m’en servir, c’est affectif je crois mon histoire avec les livres 😍 J’aime mes bibliothèques de bouquins, tous ces rayonnages pleins, j’ai une vraie bibliothèque à la maison malgré la quantité qui a déjà été donnée ! Allez je vous partage des photos de mes rayonnages pour la peine 😂😅

C’est une des raisons pour lesquelles je ne peux pas prétendre être dans une démarche minimaliste. Il y a certains aspects où je consomme très peu et d’autres où j’ai pas mal d’objets et je n’ai pas envie d’en changer pour l’instant. 

Acheter d’occasion sur Momox

Outre cet important tri, il peut être interessant ensuite de repenser sa consommation. Est-il nécessaire d’acheter des livres neufs ? Peut-on privilégier l’emprunt ou l’occasion ? Malgré mon amour pour les rayonnages de livres, je me tourne désormais vers Momox. Il existe plein d’autres sites d’occasion dont Le bon coin, Rakuten et Vinted mais ma préférence va à Momox

Ce site permet d’acheter des livres d’occasion, parfois des livres très récents à des prix assez intéressants. Parfois on ne gagne que deux ou trois euros sur le prix du neuf, parfois plus mais l’important, c’est qu’on donne une seconde vie aux ouvrages. Et l’autre grand intérêt de Momox, c’est leur application de vente !

Parmi tous les livres que j’avais, peu était repris par Momox mais j’ai quand même pu y faire quelques ventes et avec une simplicité déconcertante. 

  • On scanne le code barre du bouquin avec l’application.
  • L’appli nous dit si le produit est repris ou non et à quel prix.
  • Une fois qu’on a au moins 10 euros de vente, on valide le panier.
  • Momox vous envoie le bordereau d’expédition.
  • Il n’y a plus qu’emballer correctement les bouquins, coller le bordereau sur l’emballage et envoyer. 
le fonctionnement de l'application de revente momox
revendre ses livres sur momox

A la réception, si Momox détermine que le livre n’est pas en assez bon état pour être vendu, il vous propose deux choix :

  • Soit il vous renvoie le livre et vous payez les frais de réexpédition
  • Soit il garde le livre. Je ne sais pas ce qu’ils en font mais ils doivent avoir un système pour les recycler. 

Il faut prévoir une dizaine de jours pour la livraison des articles ou qu’ils les reçoivent, et le paiement est assez rapide pour les ventes. Je n’ai jamais eu aucun problème avec ce site donc je le recommande pour tous les livres, dvd et autres jeux vidéo.

2 – Acheter d’occasion le matériel de loisirs créatifs

Autre domaine dans lequel je suis une grande consommatrice, les loisirs créatifs. J’ai un atelier rempli de matos pour créer : scrap, peinture, lettering, journaling, DIY… J’adore bricoler et donc j’aime trouver de jolis matériaux. Je continue d’acheter dans certaines enseignes comme Action et Craftelier que j’adore mais j’essaye aussi de trouver en seconde main. Et là, les groupe Facebook et Vinted sont de vraies mines d’or. Il a toujours des scrappeuse qui vident leurs placards alors je récupère ! Et je crée ! Et j’aime tellement ça 😊

J’hésitais au départ à en parler, parce qu’on a l’impression que pour être légitime en tant qu’écolo, il faudrait être minimaliste, or je ne le suis pas dans certains domaines comme on le comprend aisément dans cet article. Ça ne m’empêche pas de me préoccuper de l’environnement et de chercher des solutions pour concilier mes loisirs, mes plaisirs et mon intérêt pour l’écologie.

La photo ci-dessous est la dernière commande Vinted que jai faite, une vintie faisait du vide dans sa scraproom, j’en ai profité pour me faire des cadeaux de Noel après Noel 😍 Faible cout, une livraison unique pour un tas de produit, de seconde main et j’ai de quoi m’occuper un moment, je suis donc ravie !

acheter d'occasion du matériel de loisirs créatifs

Faire de la récupération de matériaux !

Je fais aussi beaucoup de récup, les objets cassés, les bocaux, conserves, tissus, cartonnettes etc. Je récupère, j’emmagasine dans des caisses dans l’atelier (heureusement que j’ai beaucoup de place !!) et je crée de nouveaux objets ou rangements à partir de ces matériaux de récup. C’est une des raisons qui font que j’ai choisis de créer une rubrique DIY pour vous partager mes petites idées 😁 Ci-dessous, une partie des matériaux recyclés que je récupère. Je crée du coup tous mes cadeaux moi même, ce qui permet d’offrir des objets bien plus personnalisés.

recycler pour preserver l'environnement
Matériel de recyclage

3 – Voyager éco-responsable

Un autre de mes hobby : le voyage. J’aime voyager, j’aime bouger, j’aime découvrir de nouvelles cultures, de nouveaux plats, de nouveaux lieux. Pour une raison financière, je me limite à l’Europe pour l’instant mais je rêve de voyager à travers le monde entier, je voudrais pouvoir tout voir, tout découvrir et satisfaire ma curiosité. La question du transport se pose donc nécessairement pour ce genre de loisirs.

Utiliser le train

Durant plusieurs années, je voyageais exclusivement en train, un mode de déplacement relativement durable. Nous avons parcouru l’Europe plusieurs étés d’affilés avec ma meilleure amie avec des pass interrail. Ces pass nous donnaient accès à quasiment tous les rails d’Europe. J’ai adoré voyager de la sorte mais nous étions parfois limitée dans nos balades. En effet, lorsqu’on n’est pas véhiculé, il est plus compliqué de se rendre dans certains endroits assez isolés.

Les limites du covoiturages

La voiture a cet avantage de permettre de se rendre où l’on veut et de ne pas être limité en terme d’équipement. Quand cest possible, nous partons en covoiturage, ca limite la pollution grâce au partage du véhicule. Toutefois, j’admets que parfois je n’ai pas envie d’avoir des inconnus dans ma voiture pour un long trajet. J’ai juste envie de profiter de la balade avec Monsieur, d’écouter de la musique, de chanter, de danser, de papoter. Pour moi, le trajet fait parti du voyage, j’adore ca, les pauses sur le bord de la route, les sessions de blind test, discuter au sujet des endroits que l’on traverse ou remplir mon cahier de vacance pour adulte avec Monsieur. Alors, oui, par moment, je ne pense plus à l’environnement mais juste à savourer ces instants. Et je suis ok avec ca !

Il faut dire en plus qu’au quotidien je ne me déplace qu’à pied ou en vélo, je fais donc déjà ma part niveau mode de transport ! Par ailleurs, on aime partir avec des équipements sportifs (canoë, paddle, vélo, accessoires de muscu), nous n’avons donc pas toujours la place pour prendre des covoitureurs.

Eviter l’avion

J’aurais plus de mal à concilier cela avec l’écologie quand je voudrais faire de longs trajets. En effet, je vois difficilement comment remplacer l’avion quand on veut traverser l’Atlantique, aller en Asie ou même pour se déplacer jusqu’en Islande. L’avion reste un mode de transport extrêmement rapide qui permet d’aller bien plus loin. Jusqu’à présent, je l’ai assez peu pris si ce n’est pour nos quelques voyages en Angleterre.

Il faudrait par ailleurs que la France améliore son réseau ferroviaire si on veut pouvoir se passer d’avion sur notre territoire. J’ai été en effet amené à prendre deux fois l’avion en France, l’un pour Paris, l’autre pour Lyon. Nous habitons à proximité de Pau et les lignes pour ces grandes villes se font quand même assez rares, prennent souvent énormément de temps (9h pour aller voir mes parents à Lyon…) et coutent chers. Une fois encore, la facilité, la simplicité et parfois des couts bien plus raisonnables pourraient nous pousser à prendre l’avion plutôt qu’un autre mode de transport malgré son impact écologique désastreux.

4 – Des équipements sportifs durables

L’achat de gros matériel

Un dernier point sur le sport qui est un autre de mes passe temps que j’ai en commun avec Monsieur. Lui est un passionné de musculation et de salle de sport. Quand tout a fermé en mars dernier, autant vous dire qu’il l’a très mal vécu. On a donc décidé de se débrouiller pour trouver une maison nous permettant de prévoir un home gym en remplacement de la salle de sport. Pour nous équiper, on a d’abord regardé sur les sites d’occasion mais le matériel venait souvent de loin. Aucun intérêt de se déplacer pour aller le chercher, ni financier ni écologique.

En plus, les magasins de sport (physique ou en ligne) étaient pris d’assaut, peu de stock. On ne s’est pas préoccupé finalement pour le gros matos et les machines de savoir d’où venait le produit, si sa conception était éco-responsable ou pas. On s’est juste inquiété de sa qualité et de sa durabilité dans le temps. Il ne s’agirait pas que ca casse dans trois mois parce que oui, ça ferait énormément de déchets !

La seconde main pour les petits équipements

En ce qui concerne les petits équipements pour le fitness ou le yoga par contre (élastique, tenue de sport, haltère, tapis), je trouve facilement des articles interessants en seconde main, sur Vinted notamment. Décathlon reste quand même la référence en la matière, on y va assez régulièrement (le temple de Monsieur !). Oui, c’est un loisir pour lequel on achète régulièrement du neuf. On fait de notre mieux mais on aime récupérer du matériel neuf et de qualité.

Dernièrement, on a acheté nos vélos sur Le bon coin et on s’est fait avoir pour l’un des vélos… Ca calme un peu nos principes écolo. On parlera des limites de la seconde main dans un prochain article parce que non, tout n’est pas rose non plus avec l’occasion et le reconditionné !

Conclusion

J’en ai fini avec ce petit tour d’horizon de mes loisirs. On voit que l’on peut concilier ses loisirs avec l’écologie mais ce n’est jamais parfait. Nous faisons des concessions sur certaines choses, moins sur d’autres. On choisit parfois de faire moins attention à notre impact environnemental mais en sachant que dans d’autres domaines, on est bien meilleur. J’essaye de m’améliorer, j’essaye de trouver des alternatives mais parfois je n’en ai juste pas envie. Et je refuse de m’en vouloir pour ça (ou d’en vouloir à l’amoureux !).

C’est aussi l’occasion de montrer qu’il n’y a pas à s’imposer quoi que ce soit, juste à faire de son mieux sans sacrifier son bien-être. J’estime que les discours moralisateur et culpabilisant n’ont rien à faire là. Si chacun agissait un peu, cela aurait déjà un énorme bénéfice, alors cessons d’attendre la perfection de certains mais cherchons plutôt à convaincre davantage de personne de nous suivre imparfaitement ☺️

Vous pourriez également aimer...

2 commentaires

  1. ellie a dit :

    Je suis bien d’accord ! Pas besoin de se priver non plus! Perso j’adore aussi les voyages et parois et bien oui, je dois prendre l’avion… Je fais au mieux mais c’est pas parfait 😉

    1. C’est sur que certaines destinations sont difficilement accessibles sans avion! Mieux vaut des milliards d’imparfaits qu’une poignée de parfait écolo!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.