25 conseils batch cooking

25 conseils batch cooking

Parce que je reçois beaucoup de question sur le sujet, je vous propose un nouvel article avec 25 conseils batch cooking đŸ˜‰ On a tendance Ă  s’en faire un monde et il est vrai que si on n’est pas organisĂ©, c’est une mĂ©thode qui peut ĂȘtre chronophage et plus stressante qu’autre chose. Pourtant, on peut tout Ă  fait rĂ©aliser son batch cooking en peu de temps chaque semaine sans pour autant alourdir sa charge mentale. L’objectif ici est de dĂ©diaboliser cette pratique en vous donnant un maximum de conseils batch cooking !

Avec un minimum d’effort et d’organisation, vous pourrez prĂ©voir vos repas pour la semaine sans y passer vos weekends, sans vous prendre la tĂȘte des heures pour trouver les menus et surtout sans culpabiliser ou augmenter votre charge mentale ! 

Allons-y !!

1.    Ne pas craindre la conservation

La plupart des produits se conservent trĂšs bien au rĂ©frigĂ©rateur pour les 5 jours de la semaine. Oui, certains perdront un petit peu de leur qualitĂ© nutritionnelle ou gustative mais ils ne seront pas mauvais pour votre santĂ©. Il suffira de choisir judicieusement l’ordre de consommation de vos plats pour vous assurer de manger en premier ce qui est le plus fragile. Vous pouvez Ă©galement congeler mais pour ceux qui n’ont que peu de place dans le congĂ©lateur, sachez que ce n’est pas obligatoire. 

Toutefois, pour que la conservation se passe au mieux et ne pas finir avec une intoxication alimentaire, certaines rĂšgles simples et Ă©videntes sont Ă  respecter 😉 Je vous parle de la conservation dans cet article !

2.    Organiser vos stocks

En batch cooking, il y a diffĂ©rentes mĂ©thodes, je vais vous partager la mienne Ă©prouvĂ©e depuis une dizaine d’annĂ©es. Je ne fais pas mes courses au fur et Ă  mesure des semaines en fonction de mon menu. 

Je fais des grosses courses une fois par mois et je remplis mes placards de cĂ©rĂ©ales, lĂ©gumineuses, petites conserves de lĂ©gumes. J’achĂšte Ă©galement un peu de viande et poisson que je congĂšle et de lĂ©gumes surgelĂ©s.

Et tous les quinze jours, j’achĂšte mes lĂ©gumes et produits frais. J’organise ensuite mes batch cooking en fonction de ce que j’ai. Si aujourd’hui, c’est 1kg de carotte et des asperges et bien je vais faire des plats en fonction de ça : une purĂ©e de carotte, un gratin de pate aux carottes, des carottes vichy, de l’épeautre Ă  la carotte, une salade de carotte, une quiche d’asperge, une poĂȘlĂ©e d’asperge ou une salade d’asperge. Et tout ce qui accompagne ces plats (Ă©peautre, pate, Ɠufs, farine etc.) se trouve dĂ©jĂ  dans mes rĂ©serves. 

Ça m’évite de me retrouver avec des ingrĂ©dients manquants pour mes recettes ou de courir pour trouver pile les bons ingrĂ©dients en magasin. J’organise le batch cooking en fonction de ce que j’ai. 

3.    Partir de vos lĂ©gumes

Afin de gagner du temps lors des prĂ©parations (et du choix des plats), partez de vos lĂ©gumes. Si cette semaine, vous avez concombre, carottes, tomates et courgettes dans votre cuisine, alors dĂ©finissez votre menu Ă  partir d’eux. Dans ce cas par exemple, on pourrait faire :

  • Tarte thon tomate
  • Curry de lĂ©gumes
  • Risotto Ă  la courgette
  • PoĂȘlĂ©e de carotte 
  • Galettes de carottes et quinoa
  • Tzatziki
  • Salade de pois chiche au concombre

 Cela vous permet des plats sains et Ă©quilibrĂ©s, d’optimiser votre temps puisqu’un mĂȘme lĂ©gume sert pour plusieurs prĂ©parations, de varier votre alimentation et de ne manquer d’aucun ingrĂ©dients puisque vous organisez le batch cooking en fonction de ce que vous avez. 

J’ai toujours des conserves de lĂ©gumes, de lĂ©gumineuses, de thon ou sardine afin de complĂ©ter facilement au besoin. 

4.    Apprendre Ă  assembler 

Comme on le comprend dans mon point prĂ©cĂ©dent, le batch cooking c’est de l’assemblage, pas besoin d’aller chercher des recettes ultra sophistiquĂ©es pour manger bon, Ă©quilibrĂ© et variĂ©. 

Varier son alimentation

Je trouve vraiment que le fait d’avoir commencĂ© Ă  varier nos cĂ©rĂ©ales et lĂ©gumineuses en les achetant en vrac et en les rangeant en bocaux m’a encore simplifiĂ© la vie. J’ai plus d’une trentaine de bocaux avec plein de produits diffĂ©rents qui se conservent des mois et des mois dans un endroits secs et frais. Il m’est beaucoup plus simple d’assembler. Je prends un lĂ©gume, un bocal de cĂ©rĂ©ales, un bocal de lĂ©gumineuses et j’assemble. Je ne manque ainsi jamais d’idĂ©es. 

Ainsi, une fois que vous avez choisi vos 3 ou 4 lĂ©gumes, dĂ©terminez 2 ou 3 viandes ou poisson, 2 fĂ©culents, 2 lĂ©gumineuses. Et vous composez Ă  partir de ça.  Un lĂ©gume, un fĂ©culent, une viande ou une lĂ©gumineuse. Parfois il n’y a pas besoin d’aller bien loin pour trouver des idĂ©es, on pioche et on assemble : Carottes/riz/pois chiches ; Carottes/pĂątes/poulet ; Poireaux/carottes/quinoa ; Haricots rouges/blĂ©/carottes. Et on assemble en gratin, en galette, en plat en sauce, en wok etc. 

Exemple

Par exemple, vous avez des aubergines, des tomates, des courgettes et des concombres. Vous choisissez de complĂ©ter par des pĂątes et de la semoule, des pois chiches et des lentilles. Il ne vous reste qu’à composer. 

  • Gratin de pĂątes aux courgettes ; 
  • TaboulĂ© avec tomate et concombre ;
  • PoĂȘlĂ©e de lĂ©gume avec de la semoule ; 
  • Un curry d’aubergine aux pois chiches ;
  • Tzatziki, 
  • Caviar d’aubergine ;
  • LĂ©gumes rĂŽtis ;
  • Salade de tomates ; 
  • Lentilles Ă  la sauce tomate etc. 

Vous pouvez aussi dĂ©cider de sortir du congĂ©lateur de la viande de bƓuf hachĂ© et vous pourrez alors faire des lĂ©gumes farcis ou une bolognaise toujours avec votre mĂȘme base de lĂ©gumes et fĂ©culents. Ou bien sortir du cabillaud et l’intĂ©grer Ă  votre gratin de pĂątes aux courgettes. Vos repas seront ainsi complets et Ă©quilibrĂ©s, vous ne vous prenez pas la tĂȘte pour composer vos menus et ils sont toujours trĂšs variĂ©s.

5.    Commencer par les cuissons longues 

Pour ne pas perdre de temps, lancer d’abord vos cuissons longues : les lĂ©gumineuses ou les cĂ©rĂ©ales dont vous aurez ensuite besoin dans vos prĂ©parations. 

6.    PrĂ©voir son menu la veille

Il peut ĂȘtre interessant de prĂ©voir votre menu la veille pour plusieurs raisons :

  • Vous pourrez faire tremper vos lĂ©gumineuses 
  • PrĂ©parer certaines pates Ă  faire lever 
  • Sortir viandes et poissons du congĂ©lateur 

7.    PrĂ©voir des repas simples et seulement un ou deux plats plus Ă©laborĂ©s

J’ai pu voir parfois des batch cooking qui prenaient une journĂ©e entiĂšre et gĂ©nĂ©ralement c’est un manque d’optimisation des plats. A vouloir faire plein de plats Ă©laborĂ©s, on en perd l’intĂ©rĂȘt majeur du batch cooking : le gain de temps. Donc, parmi mes conseils batch cooking primordiaux : ne pas s’emballer sur les prĂ©parations ! 😉

Choisir un ou deux plats Ă©laborĂ©s et le reste rapide et simple. Par exemple si vous faites des tomates farcies ou des lasagnes qui demandent plus de temps de prĂ©parations, allez au plus simple pour le reste : quiche, poĂȘlĂ©es de lĂ©gumes, lĂ©gumes vapeur etc. 

8.    PrĂ©voir une tarte 

Une tarte, une quiche, une pizza, ce sont des plats faciles Ă  faire, gourmand et tout Ă  fait sain et Ă©quilibrĂ© en fonction de ce qu’on y met. Vous pouvez trouver ici les recettes de base de pĂąte Ă  pizza et pate feuilletĂ©e afin d’en avoir toujours sous la main !

9.    PrĂ©voir un gratin

Comme prĂ©cĂ©demment, un gratin est facile Ă  rĂ©aliser et peut ĂȘtre dĂ©clinĂ© Ă  l’infini. Ça permet d’avoir un repas un peu plus gourmand et d’utiliser le four plutĂŽt que vos plaques de cuisson. 

10. Cuisiner tout le lĂ©gume quitte Ă  congeler

Si vous avez une botte de poireau ou un chou, ne le faite pas Ă  moitiĂ©. Faites cuire l’intĂ©gralitĂ© et congelez ce que vous n’utilisez pas. J’utilise souvent le cuiseur vapeur afin de prĂ©cuire mes lĂ©gumes. Je les intĂšgre ensuite Ă  mes prĂ©parations ou bien je les mets dans une boite et je congĂšle, ce sera ça de fait pour la prochaine fois. Par ailleurs, cela Ă©vite qu’il s’abime en attendant la prochaine session de batch cooking.

11. Doubler les doses pour congeler ou faire plusieurs repas

Je fais rarement mes plats pour un seul repas. Ils sont faits en plus grande quantitĂ© et servent Ă  un autre repas ou bien je les modifie lĂ©gĂšrement pour les prĂ©senter autrement. Par exemple, une poĂȘlĂ©e de lĂ©gumes sera transformĂ©e en omelette ou en tarte ; une partie de ma poĂȘlĂ©e de poireau sera utilisĂ©e en galette ; le riz servira pour accompagner une ratatouille puis en salade. C’est ainsi que vous gagnerez du temps. 

Par ailleurs, n’hĂ©sitez pas Ă  doubler les doses pour en congeler une partie. Un grand plat de lasagne pourra ĂȘtre divisĂ© ensuite en deux et vous aurez d’autres repas d’avance. 

Je double presque toujours les doses quand je prĂ©pare mes pates (feuilletĂ©e, pizza ou brisĂ©e) et je congĂšle. Ça pourra toujours me servir en cas de flemme.

12.  Prendre un peu de chacun de ses lĂ©gumes pour une poĂȘlĂ©e rapide

Pour prĂ©parer des poĂȘlĂ©es de lĂ©gumes facilement qui complĂšteront votre fĂ©culent et/ou votre viande, prenez un peu de chacun des lĂ©gumes que vous cuisinez lors de votre batch cooking. Un oignon Ă©mincĂ©, un peu d’huile d’olive, des Ă©pices variĂ©s et vous voilĂ  avec une poĂȘlĂ©e supplĂ©mentaire en 2 temps trois mouvements. 

13. Optimiser l’utilisation du four

Autant pour des raisons de gain de temps que pour des raisons Ă©conomiques et Ă©cologiques, optimisez l’utilisation de votre four et lancez tous vos gratinĂ©s en mĂȘme temps. La plupart des plats se cuisent Ă  180 °C. Si l’un de vos plats est censĂ© cuire Ă  190 ou 200°C, adaptez le temps de cuisson. Pour la plupart des plats, 10 °C ne changeront pas grand-chose (parce que ce n’est pas de la grande cuisine mais de la cuisine du quotidien ! 10 °C de moins et 5 minutes de plus ne changeront pas grand-chose au gout de votre gratin
). PrĂ©voyez peut-ĂȘtre plusieurs minuteurs pour les diffĂ©rents temps de cuisson. 

14. Optimiser vos modes de cuisson

Afin de ne pas ĂȘtre dĂ©bordĂ© et avoir tous vos feux de cuisson pris, optimiser vos modes de cuisson. Si vous avez un robot ou un cuiseur vapeur, faites en sorte que certaines prĂ©parations se fassent avec. Une autre partie au four. Le reste sur les plaques. L’idĂ©e est de ne pas vous retrouver Ă  un moment Ă  ne rien pouvoir faire de plus parce que vous n’avez pas de feux disponibles. On optimise !! đŸ˜„

15. Ne pas Ă©plucher les lĂ©gumes 

Certains lĂ©gumes n’ont pas besoin d’ĂȘtre Ă©pluchĂ©s, leur peau ne se sent pas et parfois mĂȘme contient plus de bons nutriments que la chair ! Les aubergines, les courgettes, certaines courges, les carottes ou encore les pommes de terre. Et on gagne un temps fou sur nos prĂ©parations.

16. Ne pas suivre les recettes Ă  la lettre

Adapter vos recettes. Il vous manque une carotte ou un oignon, ce n’est pas grave, mettez des Ă©chalotes ou un autre lĂ©gume qui convient. Ne vous mettez pas la pression ! 

Et si de temps en temps, vous voulez prĂ©parer une recette plus Ă©laborĂ©e ou un plat spĂ©cifique, lĂ  vous anticipez en faisant vos courses de sorte Ă  avoir pile poil ce qu’il vous faut. Mais pas pour tous vos plats du batch cooking sinon vous allez perdre du temps et vous agacer dĂšs qu’il vous manquera quelque chose ! 

17. Varier les cĂ©rĂ©ales

Nous ne mangeons presque jamais de pates ou de pomme de terre. Pourtant j’aime beaucoup ça mais j’ai tellement de cĂ©rĂ©ales et fĂ©culents diffĂ©rentes dans mes placards qu’au final, je me tourne rarement vers ces produits. 

Il existe une multitude de produits cĂ©rĂ©aliers et fĂ©culents, profitez-en ! 

Essayez de trouver le temps un jour d’aller dans un magasin bio et attardez-vous sur les rayons de vrac, vous verrez la quantitĂ© de produits existants pour changer des pĂątes et du riz đŸ˜±. Je vous prĂ©pare prochainement un article avec diffĂ©rentes cĂ©rĂ©ales, des exemples de repas avec et leur temps de cuisson. Oui, ils peuvent ĂȘtre plus long Ă  cuire mais si vous commencez votre batch cooking en mettant ces aliments lĂ  Ă  cuire, le temps que vous dĂ©coupiez vos lĂ©gumes, et mettiez en route quelques prĂ©parations, ils seront prĂȘts đŸ˜‰

18. Varier les lĂ©gumineuses

Qu’ils soient en boite ou secs, les lĂ©gumineuses sont excellentes pour la santĂ© et permettent de varier considĂ©rablement votre alimentation. Ils permettent par ailleurs de faire des plats bien consistants et sont une source de protĂ©ine intĂ©ressante. 

On les trouve en vrac dans les magasins bio ou en gros conditionnement par exemple chez Greenweez et LaFourche. Je prĂ©fĂšre les cuire moi-mĂȘme mais avoir des boites de conserves pour dĂ©panner quand on veut faire une salade rapide ou complĂ©ter une poĂȘlĂ©e de lĂ©gumes peut ĂȘtre trĂšs utile.

19. Choisir des gouters qui se conservent bien

Vous pouvez Ă©galement lors de vos batch cooking prĂ©parer vos gouters et collations. Les biscuits secs et granola se conservent plusieurs semaines dans des boites en fer ou bocaux en verre. Ça vous permettra d’avoir des collations d’avance (il ne s’agit pas de tout dĂ©vorer en deux jours par contre !) et d’éviter les produits industriels. Par ailleurs, cookies, muffins et autres brioches peuvent ĂȘtre facilement congelĂ©s. N’hĂ©sitez pas une fois encore Ă  doubler les doses pour en congeler une partie pour plus tard.

Je rĂ©aliser un batch cooking salĂ© d’environ deux heures toutes les semaines et un sucrĂ© de 2h Ă©galement tous les quinze jours. Ça me prend finalement assez peu de temps pour tout faire maison. Je vous ai partagĂ© plein d’astuces pour vos batch cooking sucrĂ© ici et vous trouverez un petit ebook avec 35 recettes basiques de collations lĂ  😉 Avec cette base, vous avez un paquet d’idĂ©es et de recettes simples et rapides pour vos gouters maisons !

20. Investir dans du petit Ă©lectromĂ©nager

La rĂšgle premiĂšre du batch cooking c’est d’optimiser temps et prĂ©paration. Pour ce faire, je trouve que certains petits appareils Ă©lectromĂ©nagers sont particuliĂšrement utiles. 

  • Pour moi, le cuiseur vapeur est un achat trĂšs intĂ©ressant. On peut y prĂ©cuire les lĂ©gumes et gagner beaucoup de temps lors des prĂ©parations de gratins, purĂ©e, tartes notamment. De plus, si votre cuiseur a plusieurs Ă©tages, vous pourrez y faire cuire plusieurs aliments en mĂȘme temps en un minimum de temps. 
  • Le robot pĂątissier est Ă©galement un de mes indispensable parce que je fais tous nos gouters et petits dĂ©jeuners maison et je gagne Ă©normĂ©ment de temps sur la confection des pĂątes. 
  • La rĂąpe Ă©lectrique et un mixeur plongeant vous seront Ă©galement trĂšs utiles pour la dĂ©coupe des cruditĂ©s et les bons veloutĂ©s de l’hiver. 
  • Enfin, j’ai une machine Ă  pain qui a clairement rĂ©volutionnĂ© nos petits dĂ©jeuners đŸ˜„ Je fais tous nos pains et petits dĂ©jeuners maison parce qu’avec cette machine, ça me prend moins de deux minutes de mettre les ingrĂ©dients dedans et de lancer le programme. 
  • En revanche, pour ce mode d’organisation, je ne suis pas convaincue par l’utilitĂ© d’un appareil qui ferait tout comme le thermomix. En effet, si vous l’utilisez pour une cuisson, vous ne pouvez plus vous en servir pour pĂ©trir une pĂąte, cuire vapeur un lĂ©gume ou rĂąper vos carottes. 

Je rĂ©pĂšte qu’il ne s’agit que de mon opinion et de mon mode de fonctionnement, je vous le partage parce que cela fonctionne parfaitement depuis de nombreuses annĂ©es mais d’autres personnes fonctionnent certainement autrement et vous tiendraient un autre discours đŸ˜‰

Il est Ă©vident que l’on peut cuisiner sans mais le batch cooking c’est de l’optimisation du temps et ces appareils permettent de nous y aider. Ils nous permettent par ailleurs de tout faire maison et donc de mieux manger et de limiter nos dĂ©chets sans passer nos journĂ©es en cuisine. De plus, je vous conseille si vous avez la place de le faire de laisser les plus gros appareils sortis ! Si vous les rangez Ă  chaque fois, vous ne penserez pas Ă  les utiliser et ce sera clairement un achat inutile. Or, nous sommes dans une dĂ©marche de consommation raisonnĂ©e n’est ce pas 😉

21. Attention aux cuisson minutes

Parmi les produits Ă  prĂ©parer en derniĂšre minute, on retrouve certaines viandes qui ne supporteront pas la sur-cuisson du micro-onde ou d’ĂȘtre rĂ©chauffĂ©e. Par exemple, un steak hachĂ© ou toute autre viande qui se mange saignante. 

Certaines prĂ©parations seront Ă©galement bien meilleures le jour mĂȘme telles que les pizzas ou les risottos. Ils restent mangeables rĂ©chauffĂ©s mais seront moins savoureux (la pĂąte est moins croustillante, le risotto moins fondant).

22. Ne pas craindre le rĂ©chauffĂ©

Il faut quand mĂȘme avoir conscience que le batch cooking, c’est du rĂ©chauffĂ©. Si vous craignez l’utilisation du micro-onde, ce n’est peut-ĂȘtre pas pour vous. Vous pouvez aussi rĂ©chauffer Ă  la poele ou au four pour certaines prĂ©parations. Ici, on utilise souvent le micro-onde puisque la moitiĂ© des repas sont des lunch box pour le boulot !

Ou alors, il faudra adapter, c’est Ă  dire prĂ©parer vos lĂ©gumes par exemple, les dĂ©couper etc. Mais attendre la derniĂšre minute pour les cuissons. 

23.  Cuisiner les restes 

Il peut ĂȘtre judicieux d’avoir une petite liste de plat de base pour cuisiner vos restes si vous ne souhaitez pas manger plusieurs fois la mĂȘme chose : cake, tarte, muffin salĂ©, omelette, salade sont autant d’idĂ©es de plat pour passer vos restes et vous rĂ©galer autrement. Vous trouverez plein d’idĂ©es pour passer vos restes dans le dernier ebook de batch cooking.

24. Congeler vos plats 

Rares sont les produits qui ne peuvent pas ĂȘtre congelĂ©s. Voici une petite liste de ceux qui supportent mal la congĂ©lation :

  • Oeufs entiers
  • Tubercules (panais, pomme de terre, rutabaga). Pour les pommes de terre, ils m’arrivent d’en congeler cuisinĂ©s (un gratin par exemple) et ça reste trĂšs bon Ă  la sortie. 
  • CrĂšmes desserts et sauce. Ce type de produits risque de perdre saveurs et onctuositĂ©. En revanche, les ganaches, crĂšme pĂątissiĂšre et autres prĂ©parations en pĂątisserie peuvent pour la plupart ĂȘtre congelĂ©es. 
  • Fromages frais et Ă  pĂąte molle qui perdent leur saveur, gout et peut devenir farineux
  • LĂ©gumes riches en eaux comme la tomate, le concombre, la salade congelĂ©s crus. Ils perdront leur saveur et leur croquant. Toutefois, de nombreux lĂ©gumes peuvent ĂȘtre congelĂ©s aprĂšs avoir Ă©tĂ© blanchis c’est-Ă -dire qu’on les fait cuire dans de l’eau bouillante pendant 3 Ă  5 minutes. Vous pouvez aussi les cuire vapeur et les congeler dans la foulĂ©e. Tous les lĂ©gumes cuisinĂ©s peuvent Ă©galement aller au congĂ©lateur, je n’ai jamais eu de problĂšme jusque-lĂ  quel que soit les plats. 
  • Fruits riches en eau comme la pastĂšque, le melon, les fraises. En rĂ©alitĂ©, ils sont parfaitement congelables mais ils perdront leur saveur donc difficile de servir votre melon Ă  l’apĂ©ro s’il a Ă©tĂ© congelĂ©. Cependant, vous pouvez parfaitement en faire des sorbets, granitĂ©, smoothie etc. Donc n’hĂ©sitez pas, si vos produits risquent de s’abimer, Ă  les congeler coupĂ©s en dĂ©s, vous pourrez en faire des gourmandises ultra rafraichissantes.  

Pour le reste, peu de problĂšme. Et en fin de compte, Ă  part dĂ©naturer le gout et rendre la texture moins agrĂ©able, ça ne vous rendra pas malade gĂ©nĂ©ralement donc testez ! 

25. GĂ©rer les quantitĂ©s

Je pense que c’est l’aspect le plus compliquĂ© quand on dĂ©bute, savoir gĂ©rer les quantitĂ©s. A force de faire du batch cooking, vous finirez par savoir ce dont vous avez besoin. En attendant, cuisinez, lancez-vous, s’il y a trop, vous congelez, s’il n’y a pas assez, vous complĂ©ter par une salade composĂ©e ou une poĂȘlĂ©e de lĂ©gumes surgelĂ©es qui vous prendront peu de temps Ă  faire. Tentez et vous verrez que progressivement, vous parviendrez Ă  vous ajuster. 

Ici, nous sommes deux en semaine, 4 certains weekends et certaines vacances scolaires mais je sais les quantitĂ©s qu’il me faut pour 2 ou pour 4 parce que je suis habituĂ©e. Si ça peut vous aider, vous trouverez aussi sur internet des sites vous expliquant les quantitĂ©s Ă  prĂ©voir par personne en fĂ©culents ou lĂ©gumes. 

Pour les fĂ©culents, si vous en faites trop, ce n’est pas trĂšs grave, vous pourrez les passer dans un autre repas en salade pour changer. Les lĂ©gumes pourront ĂȘtre transformĂ©s en en omelette ou en tarte ou encore en gratin. Si vous avez trop de viande en sauce ou de lĂ©gumes et que vous n’avez pas envie d’en manger toute la semaine, vous congelez. 

26. CrĂ©er un carnet de recettes 

Alors, lĂ  c’est ma petite astuce bonus : crĂ©ez votre base de recettes ! Marmiton, insta, facebook c’est bien mais il y en a tellement que l’on s’y perd. Vous les enregistrez, vous ne savez plus ce que vous avez testĂ© ou modifiĂ©. Et quand vous souhaitez refaire la super tarte au citron meringuĂ©e qui a fait votre succĂšs lors de votre dernier repas de famille, vous ne savez plus quelle recette vous aviez utilisĂ©e. Alors gardez-les prĂ©cieusement et notez-les. A l’ancienne, avec un carnet et un stylo !

Vous prenez un ou deux carnets, vous crĂ©ez des intercalaires avec du papier cartonnĂ© et vous choisissez quelques rubriques en fonction de vos habitudes et besoins alimentaires :

  • VĂ©gĂ©tarien
  • Sans gluten
  • Viande `
  • Poisson
  • Collation
  • Chocolat
  • Brunch
  • Noel (oui j’ai une rubrique Noel et c’est sans doute la plus remplie tellement j’aime les gourmandises de fin d’annĂ©es đŸ˜‚đŸ˜…)
  • PĂątisserie classique
  • Cuisine du monde
  • Plat asiatique
  • Cuisine orientale
  • Recette healthy 
  • Classique de la gastronomie francaise 

Etc. etc. 

Et au fur et Ă  mesure de vos tests, quand les recettes sont parfaitement rĂ©ussies, vous les noter. Votre base de recettes est crĂ©Ă©e. Vous savez que ces recettes-lĂ  sont parfaites, que vous pouvez compter dessus en toute occasion. Au fil des annĂ©es, ma base commence Ă  ĂȘtre drĂŽlement remplies, je les ai testĂ©es, faites gouter Ă  mes proches, arrangĂ©es, crĂ©Ă©es et quand le final me plaisait, je les copiais dans mon carnet. Ce sont ces recettes que je vous partage, toutes sont passĂ©es par mes cobayes. Et dĂ©sormais quand je reçois du monde ou que je suis en manque d’idĂ©es batch cooking (bon ça n’arrive jamais mais ça pourrait đŸ˜…), je n’ai plus qu’à piocher dedans !

VoilĂ , j’espĂšre que tous ces conseils batch cooking vous aideront Ă  vous y mettre, Ă  vous organiser, Ă  vous simplifier considĂ©rablement le quotidien parce que comme vous le voyez, je ne me prends vraiment pas la tĂȘte pour planifier tout ça ! Et on se rĂ©gale tous les jours en mangeant sain et variĂ© đŸ˜ Si vous avez la moindre interrogation ou mĂȘme besoin d’idĂ©es de plats Ă  partir de vos ingrĂ©dients du placard, n’hĂ©sitez pas Ă  me laisser un commentaire, je vous aiderai avec plaisir đŸ˜‰

Et pour plus d’astuces et de recettes spĂ©cial batch cooking, j’ai rĂ©digĂ© derniĂšrement un outil complet : Le b.a.-ba du batch cooking. Vous y retrouverez 150 pages de conseils, astuces et recettes simples et basiques ! Tant en sucrĂ© qu’en salĂ©, des idĂ©es de plats et de dĂ©clinaisons, des menus de saison, plus de 130 recettes dans lesquelles piocher pour vos sessions culinaires 😁 Toutes ces recettes viennent de mes propres carnets, elles sont donc Ă©tĂ© testĂ©es et approuvĂ©es par toute la famille, petits et grands ! J’espĂšre que ça vous aidera 😊

Vous pourriez Ă©galement aimer...

14 commentaires

  1. Sion a dit :

    Beaucoup de bons conseils, merci !!
    Je cuisine le samedi ou le dimanche pour la semaine mais je fais beaucoup de recettes Ă©laborĂ©es et diffĂ©rentes et y mets facilement 4h du coup. Pourtant j’optimise les prĂ©parations et cuissons simultanĂ©es ! Vos conseils et techniques me permettent de comprendre ou Ă©tait le problĂšme. Je vais tester votre mĂ©thode, merci encore â˜ș

    1. Je suis ravie que ca vous ait permis de voir oĂč se trouvait le problĂšme 😊 vous devriez gagner un peu de temps comme ça tout en continuant de vous rĂ©galer 😁😉

  2. Ophelie a dit :

    Super article merci pour tous ces conseils!

    1. Avec plaisir 😊 je suis ravie que ca puisse etr utile 😁

  3. Marjo a dit :

    Merci pour tous ces conseils! je vais aller voir de ce pas votre compte instagram pour voir vos recettes!!

    1. Je vous en prie 😁 J’espĂšre que les recettes vous plairont tout autant 😉

  4. Celine a dit :

    Bonjour merci pour cette article qui rassure à se lancé
    Petite question vous congelĂ© dans quoi ?barquette quand c’est genre des lasagnes que on veux faire en 2 parties
    Vos mieux cuire dans la barquette puis congeler ou faire dans un grand plat et diviser en barquette aprĂšs ? Merci

    1. Bonjour, ravie que ca puisse aider! c’est vraiment l’idĂ©e, montrer que c’est tout a fait rĂ©alisable et accessible 😊 je n’utilise pas de barquette pour Ă©viter les dĂ©chets, du coup je cuis dans mon plat puis je mets dans une boite de conservation et direction le congĂ©lateur 😉

  5. GaelleM. a dit :

    Super, merci beaucoup BEAUCOUP pour ces conseils et idĂ©es ! 😁

    1. oooh mais de rien 😊 merci à vous pour ce super commentaire qui fait trùs plaisir 😁

  6. Nogues a dit :

    Bonjour, que de super conseils pour se lancer dans le bath cooking, je dĂ©couvre et trouve votre blog trĂšs riche, merci infiniment. Je crois qu’avant de se lancer il faut organiser sa cuisine, avoir des bocaux, les endroits pour les ranger etc je vais essayer ^^. Aussi quelle machine Ă  pain utilisez vous ? Sophie

    1. Ooooh merci Ă  vous pour ce super retour! C’est tellement encourageant et gratifiant đŸ„° ravie que ca puisse aider ! OulĂ  alors c’est une vieille machine Ă  pain de marque Harper qui trainait dans le garage de mes parents depuis 20 ans ! Je ne suis mĂȘme pas sure que cette marque en fasse encore 😅

  7. Potor a dit :

    Bonjour
    Merci pour tous ces partages ; pleins de bons conseils qui donnent envie d’approfondir cette mĂ©thode ; moi j’utilise aussi la stĂ©rilisation ; c’est autre chose mais la finalitĂ© identique ; du rĂ©chauffage
    Bonne continuation

    1. Bonjour, avec grand plaisir!Merci beaucoup pour ce commentaire 😊 Ah oui, c’est top aussi la stĂ©rilisation! je pense que je m’y mettrai aquand j’aurai enfin mon grand potager, j’ai hĂąte de pouvoir faire mes pots avec ma propre production 😍

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.